Cheloniophilie

Lien publié par Aiyana

 

https://www.cheloniophilie.com/

 

Hibernation des tortues

Manipulation des tortues

publié par sandlab

 

D'apparence pacifique et inoffensive, elle peut pourtant faire mal. Les tortues de terres (Hermann, grecque...) donnent des coups de griffes. Les semi-aquatiques sont plus vives et agressives donc attention à leur bec tranchant. Enfin certaines grosses espèces sont connues pour être très agressives (tortue alligator et les tortues hargneuse).

Les terrestres sont saisies selon la taille à une ou deux mains (chaque main de part et d'autre de la carapace: attention aux griffes).
Les aquatiques comme la floride, peuvent être attrapée à une seule main, la paume sur la face dorsale de la carapace. 
Pour les plus grosses et agressives, elles sont maintenues par l'arrière de la carapace en maintenant idéalement les deux pattes arrière et la queue à sa base.
Une technique très simple pour immobiliser une tortue est de la placer sur un récipient rond posé sur la table (type gobelet pour croquettes)

À ÉVITER 

- Tirer sur la tête pour la faire sortir, cela ne sert à rien et entraîne stress et douleur. Vous pouvez incliner la tortue, tête vers le bas, en poussant ses pattes arrières dans la carapace. Elle sortira la tête par réflexe. Mettez ensuite votre pouce et votre index de part et d'autre de la tête juste en arrière du crâne.
Une autre technique consiste à plaquer les pattes avant contre la carapace en les tirant doucement vers l'arrière.
- Mettre les mains de part et d'autre de la carapace des tortues semi-aquatique : attention aux griffes.

 

publié par dorienne

Une autre technique pour la tortue de terre comme la Radiata, ou les grosses tortues qui ont  beaucoup de force dans les pattes, on peur les poser sur un objet en hauteur assez large pour leur plastron et là elle libère les pattes il est  plus facile pour lui faire les injections IM par exemple.

J'ai trouvé cette vidée qui est pas mal faite :

 

En vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=2XcjMFwhQEQ

 

Si vous avez d'autres infos n'hésitez pas ! En commentaires

 

Contention des tortues

Cette fiche technique a été préparée par le Dr Régis Cavignaux, vétérinaire praticien en Lorraine, à partir des exercices qui sont proposés dans une des sessions de Travaux Pratiques organisées par VETERINARIUS, organisme de formation continue indépendant.

www.veterinarius.fr/asv/formations

La contention des tortues :

Les tortues terrestres

Pour les tortues méditerranéennes (Testudo sp), la contention ne pose pas de problème particulier. Il s’agit d’espèces non agressives qu’on pourra saisir à deux mains de chaque coté de la carapace.

tortue 1

tortue 2

Les pattes antérieures de la tortue peuvent être immobilisées tout en tenant la carapace.

tortue 3

On peut profiter du moment où la tortue sort sa tête pour la saisir entre pouce et index.

Pour les grosses espèces africaines comme les tortues léopards (Stigmochelys pardalis) ou les tortues sillonnées (Geochelone sulcata), on prendra garde ne ne pas placer ses doigts entre les pattes antérieures et la carapace. La puissance de ces tortues est impressionnante et elles peuvent en se rétractant coincer douloureusement vos doigts.
tortue 4

Vue d’une tortue léopard et de ses pattes antérieures.

Pour ces «chars d’assaut», l’anesthésie est souvent nécessaire afin de pouvoir réaliser un examen ou des prélèvements.

tortue 5

Toutes ces espèces ne mordent pas mais opposent une résistance passive à toute manipulation en se cloîtrant dans leur carapace.

Les tortues aquatiques

La plupart des espèces aquatiques (Trachemys par exemple) sont carnivores et promptes à mordre. On évitera donc de placer les mains à proximité de la tête.
La contention se fera en tenant la carapace latéralement juste en avant des pattes postérieures ou dans sa partie postérieure entre les pattes et la queue. tortue
 6

tortue 7

tortue 8

Attention aux griffures causées par les mouvements des pattes postérieures et susceptibles de faire lâcher prise.
En cas de besoin, on peut immobiliser les membres postérieurs à l’aide d’une bande cohésive placée autour de la carapace.
La contention de la tête se fait en glissant doucement les doigts de chaque coté entre les membres antérieurs et le cou. Cette manipulation est réservée aux manipulateurs expérimentés.
tortue 9

tortue 9 bis

À ce propos, attention aux tortues Chelodina et aux tortues à carapace molle (Apalone) dont le champ d’action des mâchoires est augmenté par un cou très long.
tortue
 10

DANGER :

Les tortues alligators (Macrochelys temminckii) et hargneuses (Chelydra serpentina) représentent un réel danger lors de la consultation. Leur taille et la puissance de leurs mâchoires les rendent capables de sérieuses blessures voire de vous sectionner un doigt.
Pour celles là, la contention se fait en tenant la partie postérieure de la carapace. Il est aussi possible d’attraper le reptile en saisissant la base de la queue ou les pattes postérieures en évitant les griffures

Contention d’une tortue hargneuse :

tortue 11

tortue 12

tortue 13