La validation des Acquis

5. juil., 2017

NOUVELLE LOI VAE EN UN AN

Il est nécessaire de mettre en place l'application de l'article du code de l'éducation en vue de la recevabilité des candidats pour la VAE ASV et CQP.

• Réduction une année en équivalent temps plein avec prise en compte des périodes éligibles suivantes : toutes les périodes vécues en entreprise vétérinaires, plus bénévolat sur des activités ASV/CQP. Sont exclus : les stages et les temps de formation initiale en alternance ou continue en établissement ou centre de formation car ils ne donnent pas une réelle garantie sur le temps et la qualité de la pratique professionnelle).

Sont éligibles à une validation partielle des périodes salariées ou bénévoles dans des entreprises intervenant dans le champ animalier ou en santé humaine.

• Éléments de preuve exigés pour la recevabilité : bulletin de salaire + attestation de l'employeur sur la nature des activités exercées.

Il reste à déterminer les indicateurs à utiliser pour valider les dossiers d'accès à la VAE.

Les conditions de prise en charge de la VAE et de rémunération sont déterminées dans le code du travail.

 

3. mai, 2017

 

Frédérique Faye-Castelain, praticienne à Sausset-les-Pins (Bouches-du-Rhône).

J’ignorais que mon auxiliaire pouvait obtenir le diplôme d’ASV sans avoir suivi la formation. Quand j’ai appris l’existence de la VAE, je lui en ai parlé immédiatement, car il me semblait important qu’elle ait un diplôme reconnu. Sa VAE s’est révélée bénéfique, elle a dû se remettre en question pour remplir son dossier, réfléchir à sa manière de procéder et de répondre aux clients, jusqu’à approfondir d’elle-même certains sujets qu’elle maîtrise beaucoup mieux aujourd’hui. Ce travail n’a pas pénalisé la clinique, puisqu’elle l’a réalisé chez elle, à son rythme. Au contraire, il nous a permis d’échanger, d’identifier certaines faiblesses et de progresser. Le principe d’un dossier fondé sur l’expérience me semble pertinent, car des auxiliaires expérimentées n’iraient pas repasser un examen.

Je trouve vraiment formidable qu’elle ait eu le courage d’entreprendre cette démarche, qui lui a demandé un fort investissement personnel. J’ai aussi constaté que l’adhésion de l’employeur est importante pour soutenir la détermination du candidat. Elle a été déçue de ne pas tout valider d’emblée, mais elle s’est motivée pour suivre une formation sur la législation pharmaceutique, dont elle est finalement revenue enchantée, avec de nombreux acquis à mettre en pratique ! La VAE est donc un processus très formateur, qui permet aussi à nos auxiliaires de gagner en confiance quand elles réalisent l’importance de leur travail et l’étendue de leurs compétences.

 

D'autres témoignageshttp://www.fichier-pdf.fr/2017/05/03/vae-satisfaisante/