Discutons autour des sujets !

Bonjour,

Suite aux soucis sur les commentaires sur notre site , étant donné que les commentaires ne pouvaient que contenir que 160 mots, nous avons créé une nouvelle page sous chaque rubrique, afin que nous puissions discuter entre nous sur les sujets mis en ligne ! .

Sur cette page on ne commente pas c'est une info pour le reste du site.

16. sept., 2017

Estelle

Coucou Sarah,

je viens de te lire et j'avais quelques questions à te poser.

Lorsque que tu parles de changer nos intitulés ou nos appellations en tant que ASV AE, tu veux dire dans nos cv et nos courriers de présentation ou officiellement dans nos liasses et vis à vis de l'URSSAF et du RSI ?

En ce qui te concerne, as tu eu des problèmes avec un organisme en particulier ?

Je n'ai pas trouvé les articles dont tu parlais dans les revues spécialisées, pourrais tu m'indiquer où les trouver ?

En ce qui me concerne je n'ai pas eu de problème jusqu'à présent mais je ne souhaite pas travailler dans l'illégalité non plus...

Merci à toi de partager ton expérience et bonne continuation.

PS : as tu entendu parlé des changements du statut AE en 2018, avec un CA qui doublerait et avec possiblement de la TVA...? merci

19. juin, 2017

Dorienne ASV

KAT OUI

18. juin, 2017

kat

RH veut dire ressources humaines ?

12. juin, 2017

Sarah

(suite 2)

Trouvez un intitulé vague qui n'emploie pas le terme ASV ou (auxiliaire pour les non diplômées) mais des choses comme "consultante en solutions RH vétérinaires", enfin faites le à votre sauce en fonction de votre orientation des services que vous proposez.
Bref, ce n'était déjà pas évident, ça l'est encore moins depuis quelques semaines depuis que des articles fleurissent dans la presse véto.

Je ne le répèterais jamais assez... PRUDENCE, PRUDENCE...et... PRUDENCE !

Soyez malines et irréprochables. :)

Je dois moi-même revoir complètement ma com, et la manière dont je présentais mon activité, car telle qu'elle est actuellement, je peux aisément me faire taper dessus ! :/

Donc pour résumer :

- on ne se présente pas en tant qu'ASV libérale, mais en tant que consultant en solutions RH, ou consulting animalier... etc

- on NE FAIT PAS D'ACTES qui sortent de la convention (car exercice illégal de la médecine)

- on multiplie les clients pour éviter le salariat déguisé

- on prend des assurances Responsabilité Professionnelle (indispensable), des assurances chômage/perte de revenus..., une complémentaire santé, une assurance vie... bref, on s'assure !!!! Car l'AE est ultra précaire !



Voilà les filles ! Et surtout, ARMEZ-VOUS DE COURAGE ! :*

12. juin, 2017

Sarah

(suite)

Pensez à long terme. Je sais que certaines d'entre nous (dont je fais partie) savent faire des actes très intéressants, car les précédents vétos nous les ont appris. (anesthésie, pansements, injections, KT, prises de sang...). Je sais aussi combien il est frustrant
de NE PAS faire ces actes. Mais il est IMPÉRATIF de ne pas les faire, premièrement pour vous protéger en cas de soucis, car en tant qu'AE c'est VOTRE RESPONSABILITÉ et non celle du véto (quand l'ASV est salariée). Deuxièmement, si nous voulons être reconnues,
et faire évoluer le métier, il ne faut en aucun que les pionnières AE ne se coupent l'herbe sous le pied. Il faut voir à long terme. C'est frustrant, j'en convient, mais c'est primordial. En étant irréprochables, nous seront prises au sérieux. Nous serons
donc en position de force pour faire évoluer les choses. S'il y a des abus, nous nous fermerons nous-même les portes que nous tentons d'ouvrir.

PRUDENCE donc ! Malgré tout, l'aventure vaut le coup. Prenez-vous en main, de manière à stimuler vous-même votre carrière en contournant intelligemment (et légalement) les obstacles !

Gardez toujours à l'esprit que les "débuts de quelque chose" dérangent toujours. De ce fait, nous sommes sous surveillance. Si vous gardez ça en tête et pensez en premier lieu à vous protéger, vous ne pourrez pas être inquiétées.

Dernier conseil, n'utilisez pas le terme "ASV libérale", (car vous ne l'êtes pas ! vous êtes AE, et le statut libéral ASV est illégal).

12. juin, 2017

Sarah

Salut Katia et Estelle !

Katia, attention ta situation est caduque, cela peut facilement être considéré comme du salariat déguisé si tu fais les remplas auprès de tes propres patrons en AE.

Si tu multiplies les clients (que tu fais d'autres remplas ailleurs, tu parles des weekends chez d'autres vétos), je pense que ça peut passer avec les remplas chez ton employeur actuel. Mais pas si tu n'as qu'eux en clients. Là, à mon sens, tu vas te faire
tomber dessus par les administrations, donc prudence...



Estelle, quelle aventure... Ça te donne un aperçu de la galère de l'AE quand il y a un soucis, les administrations se renvoient la balle. Je suis contente que tu aies trouvé une solution !



Restez bien vigilantes, soyez irréprochables, multipliez vos clients, ne pratiquez AUCUN acte qui sorte de la convention collective des auxiliaires vétérinaires.

L'ordre met son nez dedans depuis quelques semaines. Je vois de plus en plus d'articles paraître dans la presse vétérinaire ces temps ci, rappelant que ce statut est illégal... QUI CROIRE... ? :/

Rappelez-vous qu'il n'y A PAS de lien de subordination avec le vétérinaire pour qui vous êtes en mission. Par exemple, s'il vous demande de mettre un animal sous perf (je sais que c'est courant, et cool) mais VOUS DEVEZ REFUSER ! C'est un acte vétérinaire,
et donc, il s'agit d'exercice illégal de la médecine. Relisez la convention, relisez les fiches de poste de l'ASV afin de ne pas vous piéger vous-même, car c'est de l'ordre du PÉNAL !

11. juin, 2017

katia

Bonjour sarah, j'envisage de me mettre en AE en complément de me poste de salariée ASV. Proposer mes services les week end du vendredi au dimanche, auprès d'autres vétérinaires ainsi qu'auprès de mes employeurs pour remplacements de mes collègues en vacances
tous les vendredi et samedi. Ainsi ils ne me paient pas en heures sup. mais mes honoraires et ils n'ont pas de tracas pour remplacements, contrats, ect.. quand penses tu ?

24. mai, 2017

Estelle

Cc Sarah,

Je pense que mon problème est réglé.

Je serais donc comme toi 7500z artisan.

Dsl pour toutes ces questions.

😉

22. mai, 2017

Estelle

Hello Sarah!

encore moi qui revient à la charge avec mes histoire de code APE!

C'est un peu la galère pour moi.

Pour faire court, ni l'URSSAF, ni le RSI ne savent quel code m'attribuer.

Ils sont perdus de chez perdus...

Du coup, ils me demandent, pour copier ton statut, de leur donner ton SIREN.

Cela te serait il possible?

ou ton nom?

Je suis un peu désespérée à ce stade...

Merci.

EStelle.

16. mai, 2017

Sarah

J'avoue sécher à ce niveau là... Peut-être demander à "annuler" le libéral afin d'opter pour le 7500Z ? Le RSI n'a pas fait tant de chichis pour ma part, ils m'ont juste appelée au moment de la création pour me dire comme toi, que "auxiliaire libérale
et 7500Z n'étaient pas compatibles", et m'ont passée eux-même en artisanat pour rentrer dans les clous.

Mes autres collègues auxiliaires des urgences ont le même statut que moi, le même code INSEE... :/

Pas facile d'être les pionniers dans un domaine hein ! On galère, on y va à tâtons...

Le soucis avec notre statut "batard", c'est qu'il est à la limite de la légalité.

Bienvenue dans le monde de l'auto-entreprenariat ! (et de ses galères de paperasse...)

Site web 16. mai, 2017

Estelle

Merci Sarah.

Tu es adorable et surtout tu m'aides énormément !

Je suis déjà inscrite auto entrepreneur.

J'ai le droit à l'ACCRE et j'ai opté pour le prélèvement de l'impôt libératoire.

J'ai un bon coach, toi lol

Le seul bémol c est que le RSI n'accepte pas le code 7500z car j'ai été classé dans le libéral.


Il me propose le 9609z en artisanal.

Vive les codes et les activités !!!

Mais je sens que je vais y arriver ;-)

La personne avec laquelle je suis en contact au RSI est très réactive et fait de son mieux.

Ce statut est si exceptionnel qu'il intrigue tout le monde.

Merci Sarah :-)

16. mai, 2017

Sarah

Salut Estelle !

Alors je suis moi-même sous le 7500Z (activités vétérinaires). Activité exercée : Auxiliaire vétérinaire, ARTISANAT ! (lol, c'est le RSI qui m'a mis sous ce statut surprenant pour une ASV, mais soit... ça me permet d'exercer légalement). Je n'ai donc pas le
statut libéral. Voilà pour mon statut.

Astuce : Pense à cocher l'option "prélèvement pour le versement libératoire de l'impôt sur le revenu", tes impôts seront prélevés en même temps que tes charges en fonction de ton CA (donc pas de rappel d'impôts à la fin de l'année). :)

Pense aussi à demander l'ACCRE si tu y as droit (ATTENTION il y a un délai limite à ne pas dépasser après la création du statut) !

ENJOY ! Y'a plus qu'à !

Site web 15. mai, 2017

Estelle

Bonjour Sarah,

J'aurais besoin de ton aide!

Je me suis inscrite comme auto-entrepreneur auxiliaire vétérinaire.

1ere activité auxiliaire vétérinaire libérale.

Jusque la tout va bien mais le RSI n'arrive pas a me donner un code APE.

J'ai eu le 7500z mais le RSI me dit que ce code ne me convient pas car ce serait du salariat déguisé !

Le RSI me dit de changer le nom de mon activité pour que ce soit légal mais ne sait pas me dire comment appeler mon activité !

Peux tu me dire coment tu as appelé ton activité principale et quel est ton code APE?



Merci.



Estelle.

12. mai, 2017

sindy

Bonjour Sarah

Merci pour ta réponse ; je compte effectivement lui en parlé ; mais comme il y a cette phrase dans mon contrat je voulais être sur d'autant plus que l'activité que j'envisage n'a rien en rapport avec la clinque dans laquelle je travaille. Je te remercie je
vais voir le lien ; si j'ai d'autres questions je reviendrai vers toi. Merci Sindy

11. mai, 2017

Sarah

Bonjour Sindy, ton employeur ne peut pas t'interdire de créer ton statut d'AE. Il peut en revanche, t'empêcher d'être salariée ailleurs. De plus, la loi interdit de travailler plus de 10 heures par jour et 48 heures par semaine (ou 44 heures par semaine,
calculées sur une période de 12 semaines consécutives). [EN SALARIAT] C'est donc difficile, voire impossible de cumuler un temps plein avec un autre emploi salarié.

En revanche, la loi ne précise pas le nombre d'heure maximal que tu peux faire en AE.

Libre à toi, si tu en es capable, de faire 44h en salariat dans ta clinique, et 30h (exemple) en AE à côté.

La politesse veut que tu préviennes ton employeur que tu as créé ton activité à côté, car il y a "l'obligation de loyauté" dans ton contrat. Mais attention, il ne faut pas que ton activité d'AE impacte ton emploi salarié. N'oublie pas que tu es soumise au secret
professionnel.

Pour la création du statut, relis l'article, c'est expliqué dedans ;), j'ai même mis le lien du portail de création.

Dans l'article je dis aussi que je ne suis plus salariée, et que l'AE est ma seule activité ;)

Dans tous les cas, n'hésites pas à en parler avec ton patron, une relation de confiance est toujours préférable au travail. ;)

9. mai, 2017

Sindy

Bonjour Sarah , j'aurai quelques questions dans mon contrat j'ai une phrase qui sous entend que je n'ai pas le droit d'avoir une activité complémentaire sais-tu si c'est légal ? car dans ce cas il faut que je la fasse modifié par mon employeur . Comment
as tu fait pour t'inscrire en auto entrepreneur ? tu fais des prestations de services c'est bien çà ? Est-tu toujours salarié à côté ? Merci pour tes renseignements


Cordialement

Sindy

26. avr., 2017

Dorienne

natacha AE = Auto entrepreneur

26. avr., 2017

Natacha

C'est quoi une AE ? merci

24. avr., 2017

Estelle

C'est vraiment très sympa à toi Sarah de partager ton expérience et d'avoir répondu à mes questions 😊.


Merci à toi pour ça et plein de belles choses pour la suite☺

24. avr., 2017

Sarah

Re bonjour Estelle !

En tant qu'AE je ne peux pas bénéficier des formations via les cliniques, car je ne fais pas partie du personnel. Ils ne cotisent donc pas pour moi au fond de formation.

Par exemple, pour faire une VAE, le financement est pris en charge par le véto pour le salarié, ce qui n'est pas le cas pour l'AE. C'est à lui seul de financer ou de trouver les financements. (via les fonds de formations auxquels tu cotises par tes charges).

En règle générale, le statut ne dérange pas les autres ASV, elles sont curieuses, mais je n'ai jamais eu d'avis déplacés à mon égard.

Les vétérinaires (là où je travaille) ont tous l'habitude de travailler avec des ASV AE, donc aucun soucis.

J'imagine que dans d'autres structures qui ne sont pas habituées à ça, les vétos peuvent souvent oublier que l'on n'est pas salariée mais COLAB ! ----> pas de lien de subordination :) ;)

Il faut donc bien préciser les choses dès le départ, afin d'éviter toute ambiguïté, même auprès des ASV salariées de la clinique. (pour toi, l'heure, c'est l'heure, car pas de récupération, ni heure supp payée - sauf accord contractuel dès le départ).

Je ne pense pas faire évoluer mon statut : d'AE vers entreprise individuelle, car il faudrait que j'augmente considérablement mon CA afin de retomber sur mes pattes.

Passer en EI t'oblige à prendre un comptable, à garder le moindre ticket de caisse, "investir" pour payer moins de charges. On passe à un autre niveau, et je n'ai pas envie de ça ! :D

11. avr., 2017

Estelle

Merci Sarah pour toutes ces informations :-)

Et surtout félicitation pour t' être lancée dans l'aventure de l'AE sans forcément avoir eu de témoignages pour t'aider dans tes démarches.

J'ai eu un contrat de cadre asv pendant plusieurs années avec un salaire élevé mais aussi avec des contraintes et surtout très peu de temps libre.

Je comprends tout à fait la satisfaction et les avantages que tu as en matière de gestion de ton temps de travail et organisation de ton planning.

Pourrais tu me dire comment ton statut est perçu par les asv salariées des cliniques où tu travailles? Par les vétérinaires?

As tu droit à des formations via les cliniques ou via ton statut?

Tu es bien partie pour exploser ton CA! ;-)

As tu réfléchi à une évolution possible, un changement de statut?

En tout cas, je suis séduite par l'idée "d'independance relative" que le statut d'AE donne à l'asv.

Merci à toi pour ton partage d'expérience et pour ton aide ;-) et merci pour ta réponse rapide!

Et un grand merci à Dorienne pour avoir transmis mon message :-)





11. avr., 2017

Sarah

Bonjour ASV Anonyme ! :D

Ton résonnement est plutôt exact !

En réalité, je suis plus près des 170H de travail/mois ;) pour environ 2000€ nets. Ce qui me pose problème puisqu'à ce rythme je vais bientôt dépasser les plafonds !

Mais ça fluctue en fonction des heures que je fais, et aussi de l'intéressement, car je suis aussi payée à la prime (intéressement sur le nombre de consultations prises, et sur certaines chirurgies), on ne peut donc pas seulement se fier au taux horaire dans
mon cas ;)

En tant qu'AE, tu peux effectivement prétendre à l'ACCRE, (que je n'ai pas eu, puisque j'ai 30ans passés, et que je n'étais pas demandeur d'emploi à la création d'entreprise). ---> J'ai quitté mon CDI pour monter mon statut d'AE.

Si j'avais bénéficié de l'ACCRE, mes charges ne seraient pas de 24.8%, mais autour de 7% je crois.

Quoiqu'il en soit, pour ma part, il est toujours plus intéressant d'être mon propre patron que d'être salariée...

L'avantage est vraiment que je module ma vie comme je l'entends ! Au final, je travaille plus qu'un salariat, mais j'ai aussi plus le temps de vivre ! Paradoxe !

10. avr., 2017

Asv Anonyme

Re-bonjour Dorienne,



Je préfère te contacter en mp, si cela te convient, car je ne voudrais pas poser des questions trop delicates ou trop dérangeantes par rapport à Sarah.

Voici mes questions:

1 Dans son témoignage, Sarah dit travailler entre 50 et 60h/semaine et suggère une rémunération entre 20 et 24€ HT/h.

Sachant que le plafond annuel du CA est de 32 900€, ( 24 740,80€ de bénéfice net après déduction des 24,8% des charges) la première année, si je lisse la charge de travail sur l année soit 12 mois, en me basant sur un taux horaire HT de 20 €, Sarah travaille
137,08h/mois et gagne 2061,73€ net/mois

Si j'ai bien compris, à cette somme mensuelle doit être déduit une partie des congés payés, la mutuelle, la RCP car ces charges citées ne sont pas incluses dans les 24,8% de charges sociales.



Congés payés 150 €/mois

RCP 50€/mois

Mutuelle 50€/mois

2061,73-250=1811,73€ net/mois

Mon raisonnement est-il correct?



Pour résumer, Sarah travaille 137h/mois au lieu de 140 et gagne 1811,80 € net/mois au lieu de 1450€ net/mois (salarié échelon 5 et 5 ans d'expérience)

Elle organise son temps de travail comme elle le souhaite ainsi que ses congés et ses loisirs.





J'ai lu egalement qu'un auto-entrepreneur pouvait prétendre à l'ACCRE. Sarah l'a t elle obtenu?

8. avr., 2017

Céline

Merci pour ce témoignage sur l'auto entreprise, c’était très intéressant !

12. mars, 2017

Laure

Bonjour, je voudrais recevoir la newsletter s'il vous plaît !